Charles BERLING et Pascale BOEGLIN-RODIER
s’installent à Chateauvallon

005 - Copie

D’un côté le Liberté à Toulon, devenu aujourd’hui le théâtre incontournable de la région varoise où la culture, toutes les cultures devrais-je dire, sont mises à l’honneur. Il est né en 2008..
De l’autre, le mythique centre de la culture, longtemps considéré comme le pôle de la danse, tous les danseurs et chorégraphes internationaux y étant passé. : Chateauvallon. Il est né en 1964, depuis plus de 50 ans aujourd’hui grâce à deux fous, deux génies, deux utopiste : Gérard Paquet et Henri Komatis.
Pour chacun de ces lieux, deux duos : Charles Berling et Pascale Boeglin-Rodier pour le Liberté, Christian Tamet et Nathalie Anton pour Chateauvallon, depuis vingt ans.
L’un entraînant l’autre, ces deux lieux se partagent le titre de scènes nationales.
Mais voilà : le duo de Chateauvallon a décidé de tirer sa révérence.
Et dans la foulée, on apprend que le duo du Liberté va grimper sur les hauteurs d’Ollioules pour y devenir codirecteurs, sans pour autant abandonner le Liberté.
Ils ont dit oui à la proposition qu’on leur a faite, après avoir réfléchi aux conséquences car diriger deux lieux de cette dimension ne va pas être de tout repos.

003 - Copie Pascale

 « Comme tout le monde – me confie Charles – nous avons été surpris de cette décision, suivie de cette proposition. Nous avons évidemment réfléchi mais nous avons pensé que ces deux lieux réunis sous la même tutelle avec une direction unique pouvaient, chacun trouver leur voie, garder leur personnalité, répondre aux attentes d’un public tout au long de l’année.
Ça va être un sacré boulot !
Ça c’est sûr mais il y a quand même l’équipe de Chateauvallon qui reste en place, avec qui on va travailler de concert. Nous allons prendre le temps de la concertation, de l’organisation, la saison prochaine étant déjà préparée par Christian Tamet et Nathalie Anton. Nous avons des idées et on va imaginer la chose tous ensemble.
Chateauvallon est un lieu mythique que tu connais bien.
Oui, je l’ai connu tout jeune, j’y ai de beaux souvenirs et je me suis replongé dans son histoire avec joie. Le site est magnifique, les plus grands noms y ont laissé leurs traces et j’ai envie de préserver ce lieu et de lui redonner sa spécificité.
Alors que tu es déjà surbooké, que tu passses de la scène l’écran, de Toulon à Paris sans compter les tournées… comment vas-tu faire ?
(Il rit). Mais je ne suis pas seul puisqu’il à toute une équipe à Chateauvallon, toute une équipe à Toulon, sans compter Pascale avec qui on passe du temps au téléphone, sur Internet. En ce moment je joue à Paris « Art » de Yasmina Reza et tous les dimanches soir je reviens à Toulon pour y travailler le lundi
Tu as le temps de te reposer dans la journée ?
Oui… enfin, pas en ce moment, puisque je tourne à Paris le prochain film de Safy Nebbou à qui l’on doit entre autres le film « Dans les forêts de Sibérie ». C’est le metteur en scène de la pièce tirée du film de Bergman « Scènes de la vie conjugale » qui vient de passer au Liberté avec Laetitia Casta et Raphaël Personnaz. Le film s’intitule « Celle que vous croyez » et j’y ai quelques scènes avec Juliette Binoche, qui est aussi venue au Liberté. J’ai un film qui va sortir à la rentrée et il y a quelques projets dans l’air.
Alors, heureux ?
Joyeux même car, même si ça va ajouter des heures de travail à un planning déjà chargé, c’est une belle nouvelle aventure qui démarre et une nouvelle ère qui va s’ouvrir sur ce site fantastique.

Propos recueillis par Jacques Brachet