MACHA MERIL : Le théâtre, le cinéma, la cuisine… et l’amour !

Mes rencontres avec Macha Méril ont toujours été sous le signe le l’humour et du soleil.
Même si nous nous sommes souvent vus à Paris ou à la Rochelle, Toulon, St Tropez, la Ciotat, Sanary, Ste Maxime, Bendor ont toujours été des points de rencontre pour un tournage, un festival, un livre, et c’est toujours avec le même plaisir que – comme dirait Mimie Mathy ! – l’on papote, on fait le point sur sa vie d’artiste car elle a toujours un tournage, une pièce de Théâtre, un livre en préparation…
Macha c’est la beauté et le charme incarnés, l’intelligence à fleur de peau, l’élégance, aussi bien physique que morale. C’est une belle femme dans tout le sens du terme.
Un nouveau livre sur l’amour, une prochaine émission de télé sur la cuisine… et un mariage inattendu… Il n’en fallait pas plus pour qu’on se retrouve pour parler de tout cela au soleil.
Et comme elle est d’une incroyable volubilité, il n’est pas difficile de se laisser porter par ses propos.

mmeril1

« Alors, Macha, ce mariage avec Michel Legrand cinquante ans après votre aventure de trois jours !!!
Incroyable non ? C’est un cadeau que j’ai fait à Drucker en annonçant ce scoop et depuis, c’est la folie. Je reçois des appels de la terre entière et tous les gens sont heureux pour nous. Mais aussi pour eux car ça leur donne de l’espoir : Alors, ça existe ? me disent-ils ! Et oui, ça peut arriver à tout âge !

Tu fais quand même un sacré grand écart car on t’a très souvent connue avec des hommes plus jeunes que toi !
Mais tu sais, ce n’est pas une question d’âge ni d’arithmétique. OK, Michel a 82 ans mais dans sa tête, il est beaucoup plus jeune. Tout comme moi d’ailleurs. Nous sommes deux créateurs, deux personnes très différentes et l’on restera ce que l’on est. On n’a rien à se prouver sinon notre amour.

Je suppose que le mariage va être quelque chose d’extraordinaire ?
A tous les niveaux, d’abord parce que nous allons nous marier à l’église orthodoxe avec une chorale arménienne, fusionnant ainsi tout ce qui nous constitue. Quant à la mairie, c’est le maire socialiste du 4ème arrondissement,Christophe Girard, qui nous unira !
Étant donné notre notoriété c’est quelque mille cinq cents personnes à inviter. Il va donc falloir tout inventer et… trouver des sponsors ! Nous pensons faire ça dans un théâtre dans une grande soirée animée par Michel Drucker où nombre d’artistes viendraient se produire comme Nathalie Dessay, Gérard Depardieu, toute l’équipe des Grosses Têtes et beaucoup d’autres. Nous allons composer un spectacle en recevant des amis du monde entier. Il faut savoir que Michel est l’un des plus grands compositeurs au monde, il connaît la terre entière et tout le monde veut venir !
Ce sera une grande fête… la victoire de l’amour !

Comme un fait exprès, tu sors un livre intitulé « L’amour dans tous ses états » (‘Ed Flammarion)
Ce livre, je l’ai écrit chez moi dans le Gers, durant le printemps et, chose prémonitoire, il ne parle que d’amour. Pour moi, l’amour est aujourd’hui le seul espace de liberté qui nous reste. Et je suis pour toutes les formes d’amour qui existent lorsqu’elles sont sincères. Je les comprends et les respecte. J’ai toujours été du côté de ceux qui s’aiment même si, quelquefois, ce peut être « border line ». L’amour nous révèle à nous-mêmes, même dans les conflits qui sont par moments nécessaires. C’est pour ça que j’ai voulu écrire ce livre. car, si l’on est honnête et qu’on est à l’écoute de ses pulsions, il y a souvent de belles surprises.

C’est un livre de nouvelles…
Oui, ce qui devient rare car aujourd’hui les Français ne prisent pas tant que ça ce genre de lecture. C’est aussi pour cela que je l’ai fait mais aussi pour prouver qu’aujourd’hui je ne suis pas « une femme qui écrit » mais un écrivain à part entière. De plus c’est un exercice de style car aucune nouvelle ne se ressemble et chacune est écrite différemment.

mmeril2

 Finis les livres de cuisine ?
Non, j’y reviendrai, mais pour le moment je me concentre sur quelque chose d’encore nouveau pour moi : le producteur Stéphane Simon est venu me chercher pour animer en binôme une émission de cuisine sur une chaîne de la TNT « Chérie 25″. On s’est dit qu’il y en avait marre de toutes ces émissions de cuisine qui deviennent des émissions où la décoration l’emporte sur ce qu’il y a à manger, en principe pas grand chose, d’ailleurs. On voulait que ce soit une cuisine familiale sans esbroufe et que je transmette ces recettes. Et quoi de mieux que de les transmettre à mon fils ? Du coup le binôme a été trouvé et avec mon fils, on s’est bien marré en enregistrant les deux émissions pilotes.

Et le théâtre dans tout ça ?
Après le succès de « Feu sacré » où je dis des textes de George Sand accompagnée au piano par Jean-Marc Luisada, une seconde tournée à travers la France se prépare.

D’autres projets ?
Certainement un tome deux de « L’amour dans tous ses états » car il y a des nouvelles que je n’ai pas pu mettre dans le livre et j’ai d’autres idées…  Mais surtout, je pars au Brésil où Michel  est invité pour une série de concerts de jazz. Ce sera avant notre mariage, donc un voyage de noces avant la lettre mais très symbolique car nous irons sur le rivage où nous avons vécu trois journées fulgurantes avant de nous dire adieu car chacun était pris de son côté. Cinquante ans après on s’y retrouvera…

Tu sais que je l’avais invité à la Ciotat l’année où je t’ai invitée et qu’il n’a pas pu venir…
Dommage… On aurait gagné dix ans ! Tu sais qu’en cinquante ans, on ne s’est jamais revu. Il a fallu qu’il vienne me voir au théâtre dans « Rapport intime » de Didier Van Cauwelaert.J’avais d’ailleurs la loge de Jean-Claude Brialy ! A la fin du spectacle il est venu me voir et m’a dit : « Tu es la femme de ma vie, épouse-moi » ! J’ai demandé à réfléchir… trois jours et c’est reparti comme en 40… plutôt comme en 64 !!!
Et c’est le bonheur absolu ! »

mmeril3

Il est dit qu’on se retrouvera toujours dans le Midi puisque Michel Legrand viendra diriger la comédie musicale qu’il a écrite d’après la pièce de Didier Van Cauwelaert sur l’affaire Dreyfus, le 14 mai à Nice. Puis ils se retrouveront au festival de Cannes pour présenter, peut-être en compétition, le nouveau film de Xavier Beauvois « La rançon de la gloire » dont Michel a écrit la musique.
Il y aura donc de nouvelles rencontres avec Macha !

Propos recueillis par Jacques Brachet

 

 

Propos recueillis par Jacques Brachet