Toulon – Théâtre de la Chilière… Un étrange voyage

Le Théâtre de la Chilière, que dirige avec passion et depuis quelques décennies, Chantal Ustache, nous propose une nouvelle création dont la première a eu lieu au CREP des Lices de Toulon ce 14 février 2014 : ‘Le voyage de Pénazar », de François Cervantès, sur une mise en scène de Michel Bayard.
Pièce étrange et presque mystique puisque, au Moyen Âge,  Pénazar, serviteur du Prince Gelgel qui décède, va vouloir, au cours des siècles, garder intact et éternel, le souvenir de son maître.
Il va vivre une quête d’amour et d’éternité avec foi et naïveté, à la fois plein de force et de fragilité, contre vents et marées, sarcasmes, brutalités et enfermements.

Pénazar

Michel Bayard et Chantal Ustache reprennent la belle idée de l’auteur, François Cervantès, de faire jouer Pénazar, personnage masculin par une comédienne.

Une Chantal Ustache sublime dans ce rôle ambigu, pour la plupart du temps cachée sous le masque d’un arlequin balinais défendant avec talent un soliloque par instants émouvant et poignant, par instants drôle et tonique et oh combien magnifique qu’elle supporte de bout en bout, ne quittant la scène que de très courts instants.
Une approche originale et intelligente de la mort et de l’immortalité, de la fidélité et de l’amour, qui nous fait participer à cet étrange voyage à travers le temps, à travers le monde, puisque se déroulant du XIIIème siècle à nos jours en passant par l’Europe, l’Asie, l’Occident et l’Orient, le Caucase et l’Inde …
Une mise en scène épurée, tout en finesse, un décor sobre et esthétique, un magnifique jeu de lumières ajoutent mystère et mysticisme au jeu superbe de Chantal Ustache, grâce à qui on se laisse emporter dans cette course folle, cette histoire insolite, étonnante et terriblement humaine.
Elle est bouleversante dans ce très beau conte philosophique et poétique.