Archives pour la catégorie Evénements

Joyeux Noël à Sanary !

2e476491197f8a4a770e169f8626161b964c2d1230b155d6d075e125a14b72ea-medium

Noël est arrivé à Sanary-sur-Mer ! Depuis quelques semaines déjà, notre douce ville s’est
parée de ses plus belles lumières pour illuminer le regard des petits… comme des grands qui
retrouvent, émerveillés, leur âme d’enfant…
Insuffler l’esprit des fêtes de fin d’année dans ce contexte particulier, était cher au cœur
de ceux qui ont œuvré des jours durant, à transformer Sanary en une multitude de « Choeurs
de Lumière ». Car à Sanary, Noël se prépare dès janvier !
Déambulez en famille ou entre amis le long du port, où ses traditionnels pointus étincellent
de magie. Découvrez la « Balade féérique de Noël », où les sapins décorés de rouge et d’or
subliment les univers des bulles de Sanary et autres surprises lumineuses…
Et surtout, retrouvez vos commerçants préférés auprès desquels vous pourrez dénicher les
plus beaux présents et préparer la plus belle table de fête, pour un heureux noël à Sanary !

Lancement des festivités – Samedi 27 novembre
Messe à 17h en l’Eglise Saint-Nazaire,
Soirée des illuminations à partir de 18h30 sur le Parvis de l’Eglise, avec Joyfully Gospel,!
Feu d’artifice à 19h sur le port.
Venez visiter les crèches provençales installées au cœur de ville :
Hall de la Mairie – Médiathèque Jacques Duhamel – Chapelle Notre-Dame de Pitié – Eglise Saint-Nazaire – Place Chanoine Arnaldi, crèche grandeur nature sous une tente berbère
Embrasements & feux d’artifice sur le port
Feux d’artifice : samedi 27 novembre et mercredi 22 décembre à 19h – Embrasements : vendredi 3, samedi 11 et mardi 14 décembre à 19h
Ferme de Noël
Dès le mercredi 1er décembre, une ribambelle d’animaux attendra, tous les jours, les familles place des Poilus : chèvres miniatures, moutons du Cameroun, plusieurs espèces de canard (Mandarin, Carolin, Chili…), mais aussi balades en poney (de 10h30 à 12h30 puis 14h30 à 18h30 avec temps de repos d’une demi-heure entre ces horaires pour le bien-être animal) pour passer un bon moment à la petite ferme de Noël !

1 2

Parades
– « La féérie rouge », samedi 4 décembre – 18h sur le port
– « Le voyage au pays imaginaire avec Wendy et Peter », mercredi 8 décembre – 18h sur le port : Une parade moderne, joyeuse et dansante qui nous transporte en une pensée vers le pays de l’imaginaire où tous nos rêves d’enfant se réalisent.
– « Le bal des cygnes », vendredi 10 décembre – 18h sur le port
– La parade des peluches, mercredi 15 décembre – 15h30 sur le port, le quai Esmenard et l’allée
– Parade lumineuse – samedi 18 décembre – 18h sur le port : Une parade de qualité au cœur des fééries de Noël avec 2 compagnies de France et d’Italie aux costumes lumineux. De la douceur et de la poésie dans la mise en scène de ces papillons de nuit, pour un moment magique et féerique qui saura faire rêver le public vers un monde enchanté !
– Parade lumineuse « Les poupées géantes & les tambours », par la compagnie Transe Express – mardi 28 décembre – 18h sur le port : Six poupées géantes aux robes crinolines démesurées glissent à travers la foule. Telles des Poupées sorties d’un vieux coffre à jouet, elles enchantent le public avec leur répertoire alliant compositions originales, chansons populaires et grands airs lyriques. Une clique de Tambours rutilants s’agite dans leurs jupons. Les voix cristallines de ces divas contrastent avec les roulements saccadés des petits soldats de plomb. S’ensuit un jeu de va-et- vient entre la prestance des unes et l’espièglerie des autres, un échange musical constant qui vient soutenir les situations jouées par les comédiens au gré du parcours de la parade.
Noël en musique :
– Jazz en déambulation : vendredi 3 décembre, de 10h30 à 12h et de 15h30 à 17h30 sur le port
– Le 5 décembre, retrouvez la Compagnie NID’OC « BESTIARI » de 15h à 18h, sur le port et dans les rues du cœur de ville : Tout droit sorties d’un vieux grimoire oublié, des créatures à la fois étranges et fabuleuses resurgissent du passé… « Bestiàri » rappelle à lui les bêtes fantastiques de Provence. Issues des légendes racontées autrefois par les anciens au coin du feu, la Bête de l’Estérel, la Lycastre de l’île de Porquerolles, la sorcière de la Fontaine des deux lions, et autres êtres malicieux, vous emporteront dans un monde de magie, de musique et de jonglerie.
– Animations dans les rues avec le Jazz Band « Les lutins malins » : dimanche 12 décembre, de 10h 30 à 12h et de 15h30 à 17h30 :
Fêtez Noël en jazz ! Puisant dans le vaste répertoire des fameuses « Christmas Songs », cette formation vous fait revivre les très célèbres « Jingle Bells » et autres « White Christmas », alternant ballades d’hiver et styles New Orléans enlevés !
– Concert de noël « Le chant des étoiles » : samedi 18 décembre de 14h à 17h, parvis de la Mairie
– Jazz en déambulation : samedi 18 décembre, de 10h30 à 12h30 et de 15h à 17h
– Concert d’orgue : les dimanches 19, 26 et mercredi 29 décembre à 16h Eglise Saint-Nazaire
– Concert « Noël en Gospel » : mercredi 22 décembre à 17h sur le parvis de l’Eglise Saint-Nazaire
– Concert Middle Jazz orchestra : jeudi 23 décembre à 17h sur le parvis de l’Eglise Saint-Nazaire

3 4

Salons des créateurs « Chœurs de créateurs »
Les créateurs et artisans locaux vous proposent leurs savoir-faire uniques ! L’occasion rêvée de découvrir et soutenir la création locale pour vos cadeaux de Noël !
Les week-ends du 4, 5 et du 11, 12 décembre de 9h à 19h, quai Marie Esménard.
Spectacles de marionnettes : Les dimanche 5, mercredi 8 et dimanche 19 décembre ainsi que le dimanche 2 janvier à 15h30, sur les allées d’Estienne d’Orves.Mais aussi à la Salle Barthélémy de Don, toutes les heures à partir de 14h et ce, jusqu’à 20h. Dernier spectacle à 19h ! Salle ouverte de 14h00 à 20h00 tous les jours, du 1er décembre au 2 janvier sauf les 25 décembre et 1er janvier.
Spectacles de magie au Petit Galli : Du 18 décembre jusqu’au 2 janvier à 16h, 17h et 18h (sauf les 19, 25 décembre et 1er janvier) – Ateliers créatifs et exposition interactive à l’Espace Saint-Nazaire. Du 18 décembre jusqu’au 2 janvier de 14h à 18h (sauf les 25 décembre et 1er janvier)
Goûter des enfants : Jeudi 23 décembre – 15h30 sur le port : Arrivée des rois mages à Sanary, pour le traditionnel défilé de l’Epiphanie ! Samedi 8 janvier – 15h sur le port
Chaque année, les associations de la commune s’unissent pour célébrer l’Epiphanie, marquant la fin des festivités de Noël. Le défilé s’étend dans les ruelles de la ville et finit devant l’Eglise Saint Nazaire pour la Bénédiction du Père José. Une tradition bien ancrée à Sanary, pour un moment familial, festif et coloré autour d’un cortège costumé très attendu des visiteurs !

Durant 3 long week-ends, pour faire ses achats de Noël et profiter des animations sereinement,
les parcs de stationnement sont offerts !
Les 27 et 28 novembre, puis les 3, 4, 5 et 17, 18 et 19 décembre 2021. + des navettes tous les vendredis, samedis et dimanches du mois de décembre de 14h00 à 21h00 : du parking du Jardin d’hiver au centre-ville (arrêt de bus du Gymnase Brunel).

 


TELETHON : Six-Fours déplace des montagnes

telethon

On ne compte plus les heures que Dany Cayol a donné et donne tout au long de l’année à ce bel événement qu’est le Téléthon.
Fourmi infatigable, se dépensant sans compter, dès qu’un Téléthon est terminé elle s’occupe du suivant, allant d’associations en associations pour leur demander un peu de leur temps, de leur talent, de leur passion, de leur aide pour organiser durant quelques semaines des événements qui feront entrer de l’argent dans l’escarcelle de cette œuvre caritative.
Elle se dépense sans compter, avec une infinie gentillesse, une grande bonté, tout cela bénévolement. Mais elle est patiente, elle sait convaincre et rares sont ceux qui déclinent son invitation à donner un peu de leur temps car elle sait y faire la bougresse !
Cette année encore, des animations tout azimut vont s’éparpiller dans tout Six-Fours. Il faut voir le programme pour le croire !
Nous vous laissons le découvrir.

Novembre :
Activités diverses au Collège Reynier
EHPAD La Rose de Noël confection et ventes objets divers
du 15 au 30/11 actions/ventes EHPAD Les Jardins de Provence
Foyer des Amis des Playes et de la Reppe diverses actions dans les diverses sections
Voyages et Loisirs Culturels diverses actions dans toutes les sections
Cuvée d’Automne diverses actions dans toutes les sections
Bibliothèque Pour Tous ventes livres dans leurs locaux
Centre Aéré vente objets divers aux Roches Brunes
21/11 Rugby Club Six Fours/Le Brusc match c/ US Mourillon entrée exceptionnellement payante
Jeudi 25 novembre
LP La Coudoulière vente chocolats confectionnés par les élèves
17h30 défilé aux lampions auxPlayes, animation musicale  Pôle Santé des Playes
Vendredi 26 novembrele PC sera dans le hall du Stade du Verger
10h/20h Slot Racing 83 course endurance
journée : Les Amis de Janas et du Cap Sicié sortie mycologique dans le massif
Bibliothèque Pour tous et Jeunesse : ventes livres Intermarché et Carrefour Market
Du vendredi 17 h au samedi 27 à 17 h challenge relais vélo par les élus
18 h défilé aux lampions centre ville avec le Réveil Six Fournais
20h Palais des Sports de la Coudoulière : spectacle Palais des Sports de la Coudoulière avec Intemporis Jazz, Studio S, Etincel, zumba groupe de Pauline Durkalec, orchestre Laid Back Company, sono Jean- MarcViguier
20 h Kanku Dai Karaté, Judo, Kempo Budo Halle du Verger  démonstration, initiation
à partir de 20 h MNS Aquagym Fun initiation piscine de Six Fours

Dany
Dany Cayol

Samedi 27 novembre – le PC sera dans le hall du Stade du Verger
Journée : Les Rameurs du Brusc et  l’association des Plaisanciers Sports et Loisirs Nautiques (Coudoulière)
Journée : animation musicale centre ville par Didier CORAZZA Starscool
Journée : Karting de Six Fours 2€ reversés sur toutes les sessions
Bibliothèque pour Tous et Jeunesse : ventes Iivres Intermarché et Carrefour Market
10h/20h : Slot Racing 83 course endurance
Matin : Badminton associatif démonstration Halle du Verger
Matin : Kiwanis Bourse aux jouets  au parking du Verger
Matin : Cuvée Automne organisation randonnée dans Six Fours
Matin Jeunes Sapeurs Pompiers visite dans les Résidences Autonomie et après-midi  tour de ville et visite Jardins de Provence et Rose de Noël
15h/18 h Tennis de Table Championnat Palais Sports de la Coudoulière
Après-midi  La Philharmonique la Six Fournaise, le Studio S, grand spectacle place des Poilus
Après-midi Loisirs et Solidarité des Retraités place des Poilus : stand vente articles patchwork
Du 29/ au 3/12  LP Coudoulière vente café, chocolat, crêpes
Dimanche 28 novembre
Après-midi : K Dance spectacle Salle André Malraux
du 1er au 10 Décembre
Lycée de la Coudoulière exposition sur le handicap des personnes célèbres et ventes de crêpes
Jeudi 2 décembre
12h/13h LP Coudoulière exposition sur le handicap (classe Mme Juston TCAP)
Soirée Association Rapatriés loto Salle André Malraux
Vendredi 3 décembre
Journée : Collège Font de Fillol course-relais, diaporama
Après midi : Club de Bridge tournoi Salle de la Mascotte
Samedi 4 décembre
9h/16h Rugby Club Six Fours/le Brusc animations diverses autour du rugby
Après-midi Gymnastique Artistique salle de la Mascotte 2 spectacles-démonstration
Dimanche 5 décembre
13h/17 h Club de Plongée piscine municipale  initiation et baptêmes
15h  Comité des Fêtes loto salle Malraux
Samedi 18 décembre
15h/18h Tennis de Table Tournoi des Mandarines  Palais des Sports de la Coudoulière
Après midi Club Escrime halle du Verger tournoi adultes
Dimanche 19 décembre
Après midi Club Escrime halle du Verger tournoi enfants
Dimanche 16 janvier 2022
après-midi Starscool concert salle Daudet
Actions diverses : Six Fours Handisport,  Bibliothèque pour Tous,
Six Fours/Le Brusc Football Club,  collecte aux matchs
Date à préciser : Théâtre de Fortune, comédie-saynètes (Photo)

14
Les jeunes talents du Théâtre de Fortune, créé et animé par Marie-Paule Martinetti

Dons : Association Matriochka, Lou Raioulet, FNACA, Six Fours vous Accueille, Amis du Jumelage, EMOA Mutuelle du Var, Donneurs de Sang, Club Philatélie, Rotary La Seyne/Six Fours les Plages, Starmelody, Arts et Nuances (tableaux), Secours Catholique,  Echanges de Savoirs
Encadrement des animations par la Police Municipale. Des urnes seront disposées sur les différents lieux de manifestations, une participation minimum de 2€ est souhaitée.
Nous vous accueillerons et recevrons vos dons au quartier général Hall du Stade du Verger le vendredi 26 et samedi 27 – Téléphone pour renseignements 06 15 08 77 42
Nos partenaires :  EMOA Mutuelle du Var, Crédit Mutuel, Spar Six Fours, Casino, Intermarché, Carrefour Market, les boulangeries de la ville, les services mairie.
Évènements à suivre en direct sur le site Facebook de la mairie et ouest-var.net

 



Jocelyne CAPRILE : 60 ans et la Légion d’Honneur !

14

Je vous ai déjà parlé de cette femme formidable qu’est Jocelyne Caprile qui, venue d’Alger, s’est installée à 10 ans à Six-Fours où elle a ouvert une teinturerie après avoir fait ses classes, a étudié le métier de fond en comble, portant haut ce métier jusqu’à devenir, à 40 ans, un des meilleurs ouvriers de France. Dix ans après, alors conseillère municipale à la Mairie de Six-Fours, elle reçoit des mains du maire Jean-Sébastien Vialatte, l’insigne de l’Ordre National du Mérite. Entre temps, à 20 ans, elle épouse Roger, son grand amour, à 30 viennent s’ajouter Alexandre et Emmanuelle, ses deux magnifiques enfants.
Les décennies lui portent chance puisque voilà que pour ses 60 ans, Yannick Chenevard, vice-président sur Conseil Départemental du Var, premier adjoint au maire de Toulon, lui remet la Légion d’Honneur.

5
Jocelyne, Roger leurs fils, belle-fille, petite fille

Ah, j’ai oublié une décennie : A 50 ans, elle créé un second pressing à Toulon avec sa fille !
La cérémonie a donc eu lieu ce 13 décembre à la Mairie d’Honneur de Toulon, jour de l’anniversaire de sa maman choisi par elle pour cette belle fête, entourée de toute sa famille dont Roger son mari au regard bleu on ne peut plus amoureux, ses enfants, beaux-enfants et petits-enfants, ses amis, dont quelques meilleurs ouvriers de France venus la soutenir, nombre de personnalités* et ce fut un grand moment d’émotion qui lui prouva toute l’amitié, la tendresse et aussi l’admiration que tous lui portent.
Car au-delà de ce parcours sans faute où elle fut et est une épouse, une mère, une femme politique et surtout une femme de cœur et de courage, elle n’a cessé de s’occuper des autres, entre autres des femmes ce qui fut l’un de ses combats majeurs.
Dès son élection de meilleur ouvrier de France, elle rejoignit très vite Jean-François Girardin, le président de cette société, jusqu’en en devenir vice-présidente et son combat pour les femmes étant permanent, elle est arrivée à éditer un magnifique livre sur les femmes qui ont reçu cette belle récompense. Et un second tome est en préparation.

2 3 4
Yannick Chenevard remet à Jocelyne la Légion d’Honneur

Mais il faut préciser que son combat ne s’arrête pas là puisque, avec Yannick Chenevard, ils s’unissent pour défendre et valoriser l’apprentissage et l’artisanat.
Comme on le voit, Jocelyne est une femme de ressources, une combattante, qui a su mêler toutes ses fonctions avec passion, courage, entourée d’un cocon d’amour de sa famille (Ils sont sept enfants). Car cette famille respire l’amour.
On a pu en avoir la preuve lors du repas qui réunissait tout ce beau monde à l’Auberge du Mont Salvat à Six-Fours, pour fêter dignement ces deux beaux événements.
Et elle n’était pas au bout de ses surprises, ses deux enfants lui ayant réservé un discours qui fit monter les larmes à tout le monde, tant il y avait d’amour et de tendresse mais aussi d’admiration pour leur mère.

7 8
9 10

Et puis, après l’émotion la joie car ils leur avaient concocté des paroles sur la musique de «Bella Ciao», devenue pour la circonstance  «Bella Joce», reprise en cœur par toute l’assistance.
La soirée se termina par un immense gâteau illuminé de feux de Bengale.
Une nouvelle décennie s’ouvre aujourd’hui pour notre Jocelyne… Et quelle surprise va-t-elle encore nous concocter pour ses 70 ans ?
Car… Caprile… ce n’est pas fini, loin de là !!!

11
1312
Jocelyne et sa fille

Jacques Brachet

*Parmi les personnalités : Jean-François Girardin, président de la Société Nationale des Meilleurs ouvriers de France. André Bendano, président U2P région Sud. Philippe Guy, représentant M Vincent Verlhac, directeur de la Carsat Sud-Este. Jean-Daniel Tavé, représentant de la Chambre des Métiers. Alain Marais et Pierre Lasbordes, de la délégation de la Légion d’Honneur. Alain Griset, Ministre délégué aux petites et moyennes entreprises, qui a soutenu son dossier auprès de la Grande Chancellerie. Et nombre de meilleurs ouvriers de France.
** MOF : Meilleur ouvrier de France

1



Six-Fours – Capsein : un marathon rose !

1

Vendredi dernier la ville de Six-Fours a vu la vie en rose
En effet, dans le cadre du mois national «Octobre rose», événement qui met en lumière le cancer du sein dont toutes les femmes sont concernées, ce vendredi 22 octobre, le réseau Cap Sein dont la coordinatrice est Béatrice Métayer, organisait un marathon rose, qui démarrait du lycée de la Coudoulière en passant par le Parc de la Méditerranée, la ligne d’arrivée étant les jardins de la Maison du Cygne.
C’est plus de deux-cents femmes vêtues de rose, tenant un ballon de la même couleur, qui participèrent dans les rires et dans la joie à cette marche on ne peut plus sympathique et optimiste, sous une beau soleil qui les fit transpirer !
Parmi elles, on pouvait voir Stéphanie Guillaume, médecin et adjointe à la santé de la mairie de Six-Fours, qui encourageait ces dames, parmi lesquelles, nombre d’entre elle étaient en rémission et ce n’étaient pas les moins gaillardes !
Elles arrivèrent toutes à bon port pour prendre un moment de repos à l’ombre des beaux jardins de la maison du Cygne où une collation leur était offerte.
Encore un beau moment de convivialité dans ce mois d’Octobre destiné à rendre hommage aux femmes dans la France entière.

3 2

Prochaine étape au Six N’Etoiles samedi 28 octobre à 20h30 avec la venue du réalisateur Alexandre Messina qui présentera son film «Elles dansent», qui met en lumière les interventions dansées d’Aude M, au chevet des patients du centre de lutte contre le cancer Gustave Roussy.
Dans les couloirs de l’hôpital entre les machines et le personnel de soin, Aude ne s’arrête jamais de danser. Depuis deux ans Elle improvise des rencontres musicales avec des patients atteints du cancer. Salsa, Rock, Jazz… Chaque semaine la musique et la danse s’installent aussi bien dans les salles de chimiothérapie qu’aux soins palliatifs. Au fil de ses interventions Aude crée du lien avec les patients, elle offre une sorte de respiration pour un moment qui n’est pas vraiment attendu au sein d’un hôpital et invite les patients à un voyage dans un univers éloigné de la maladie…
Alexandre Messina a suivi et filmé durant quelques mois ces déambulations artistiques.
Encore un beau moment pour montrer le courage de ces femmes luttant contre ce fléau.

Jacques Brachet
Photos Monique Scaletta



Portraits de Femmes… Le festival fête ses vingt ans !

1

1995 : le docteur Luc Patentreger, alors adjoint à la ville de la Seyne, a l’idée de créer un festival de cinéma. Qui ne verra pas le jour.
2001 : Il rencontre Loutcha Dassa qui a à son tour, l’idée de créer un festival de cinéma autour de la femme. Tous deux vont enfin réaliser leur rêve et nait « Portraits de femmes ».
2020 : A l’aube de du vingtième anniversaire du festival, Loutcha, après vingt ans de bons et loyaux service, quitte l’écran, on pas avec un Oscar mais avec… La légion d’honneur !
Et c’est alors Luc qui s’y colle !

«J’ai – me confie-t-il – accepté cette responsabilité parce que ça coïncide avec ma retraite et surtout parce que j’ai toujours eu la passion de la culture, des échanges, du cinéma.
Qui dit nouveau président, dit des changements. Lesquels sont ou seront les tiens ?
Tout d’abord je voudrais dire que Loucha a marqué de son empreinte ses vingt années de festival. Sa succession est un challenge mais je suis entouré des anciens de l’association qui sont restés et de quelques jeunes, compétents et passionnés de cinéma.
La thématique reste la même évidemment mais nous voulons faire évoluer le festival, amplifier sa notoriété afin que le festival devienne incontournable, reconnu nationalement. Nous voulons que ce festival de cinéma devienne «le» Festival de la Métrople.
Pour cela, nous allons utiliser les outils numériques et nous allons faire venir des professionnels du cinéma. Cette année, la marraine sera Véronique Jannot.

2 3

Les premiers changements sont le titre du festival et son affiche !
C’est une année de transition et nous avons voulu élargir la thématique en l’intitulant «Femmes !» avec un point d’exclamation qui est important et signifie détermination, engagement pour le droit des femmes.
Loutcha allait de festivals en festivals pour trouver les films. Feras-tu pareil ?
Il faut d’abord que tu saches que ce n’est qu’en juillet que j’ai pris les rênes du festival, donc, grande difficulté de monter un festival en deux mois et demi !
Trop tard pour certaines subventions également, il a fallu faire vite, dans l’urgence, avec les moyens du bord et un festival réduit. J’ai dû créer une gouvernance horizontale en m’appuyant sur cinq cinéphiles qui courent les festivals et les manifestations cinématographiques. Par ailleurs, là encore Internet, les réseaux sociaux et les outils numériques seront d’une grande utilité.
L’an prochain nous aurons le temps de tout mettre en place et de faire éclater le festival. Déjà, Dakar, Agadir et Tunis sont demandeurs de ce festival. Nous ne savons pas encore de quelle manière, sous quelle forme mais il va donc voyager.
Il y aura six soirées spéciales.
– Il y le vernissage de l’exposition de photos «Objectif femmes» qui se tiendra du 2 au 28 novembre au Casino Joa. Ce sont des photographies d’Emilie Delamorinière et Pascal Scatena, qui viennent de recevoir le prix «Portraitistes de France 2021». Ce sont des portraits magnifiques en noir et blanc de femmes actives peu ou pas connues.
Le mardi 16 novembre à 19h au Six N’Etoiles de Six-Fours, aura lieu la soirée d’inauguration six-fournaise autour du film «Festen» de Thomas Winterberg. Y participeront Virginie Peyré, auteur du livre «La barque noire». Elle est chef maquilleuse à l’Opéra de Toulon et sur la série «Plus belle la vie», victime d’inceste ; les comédiennes Eva Darlan et Rebecca Hampton ; Richard Guedj, comédien et directeur d’acteurs sur «Plus belle la vie» ; Andréa Rawlins, journaliste et réalisatrice qui a réalisé un documentaire «Viol, elles se manifestent» ; Arnaud Gallais de la commission «Inceste» ; Stéphanie Guillaume, médecin et adjointe à la santé à Six-Fours ; Béatrice Métayer, coordinatrice du réseau Capsein ; la toulonnaise Valérie Hirshfield qui a été amputée d’une jambe et réalise des exploits sportifs. Une conférence-débat aura lieu après le film.
Lundi 22 novembre à 17h30 au Casino Joa, Véronique Jannot présentera «Daïkinis, le féminin de la sagesse», le documentaire qu’elle a réalisé au Népal et dans l’état indien du Sikkim.
Lundi 22 novembre à 19h, Casino Joa, coup de projecteur sur l’exposition de photographies, suivi du film «Nomadland» de Chloé Zaho.
Mercredi 24 novembre 20h30, spectacle de danses marocaines et mauritaniennes suivi du film de Michela Occhipinti «Le mariage de Verida»
Jeudi 25 novembre 20h, Espace Tisot à la Seyne, concert de jazz avec Gérard Morin et Virginie Teychené, suivi du palmarès, le prix du public puis de «Wild Rose» de Tom Harper. La séance sera suivie d’un cocktail.

4 5

Après le mois «Octobre rose», mettant en lumière la femme et le cancer du sein, voici encore la femme à l’honneur avec ce festival à qui nous souhaitons un bel anniversaire et, comme on dit chez nous : Loungo mai !

Jacques Brachet
11 pays – 14 films, c’est ce que nous propose le festival, avec un tarif unique de 5€. Vous pouvez découvrir la programmation complète et réserver sur le site www.femmesfestival.fr


Six-Fours – Espace Malraux
Une vie associative culturelle florissante

1
De
gauche à droite : Josephe Mulé, Christiane Giordano, Viviane Thiry, Delphine Quin,
André Mercheyer, Fabiola Casagrande, Agnès Restegno, Linda Schelle, Florence Andrieux,
Afida Legheddar, Thierry Mas Saint-Guirol.

Des livres, du théâtre, des traditions, des voyages, de la musique, de la photo, du caritatif…
De la culture à tous les étages, du moins dans l’Espace Maraux en ce week-end ou Fabiola Casagrande, adjointe aux affaires culturelles, entourée de nombre d’adjoints et de conseillers municipaux, avait invité les associations culturelles à venir se présenter, se faire mieux connaître et se rencontrer tant on sait que l’union fait la force.

2 4 3
Christiane Giordano (Amicale Pieds Noirs) – Delphine Quin, Gérald Lerda (Cabinet du maire) Fabiola Casagrande – L’association « Bibliothèque pour tous »

C’est ainsi que dans une ambiance on ne peut plus sympathique, chacune avait décoré leurs stands de photos, documents, affiches, livres, instruments de musique et que les six-fournais ont répondu présent et sont venus nombreux à cette réunion de «cultureux» et de membres d’associations, tous bénévoles, qui leur offrent tant d’événements au cours de l’année dans des lieux divers et variés.

5 6 7
André Mercheyer, Dany Cayol (Le Téléthon) Joseph Mulé – Le Comité des Fêtes de Six-Fours –
Le Rotary de La Seyne-Six-Fours et son président Christophe Andrieux (A droite)

Ainsi a-t-on pu se rendre compte que cette commune est vivante, riche en associations, en culture qui font les joies de autochtones qui ont envie d’apprendre, de découvrir et surtout de se faire plaisir dans ces temps de bouleversements et d’événements pénibles à tous les niveaux  dont le pire fut cette année et demie de pandémie et d’enfermement.
Un bol d’air, un bol de culture, un bol rempli de sourires et de plaisir ne pouvait pas faire de mal et chacun a pu se balader à travers les allées, trouvant sa raison d’entrer dans la vie associative.
Adjoints et conseillers municipaux étaient très présents, rencontrant le public venu nombreux.
C’était samedi matin, le maire Jean-Sébastien Vialatte avait promis de se joindre à la fête l’après-midi et durant tout ce week-end chacun pourra découvrir la riche vie associative et culturelle de notre bonne ville de Six-Fours.

8 9
Marie-Paule Martinetti (à droite) metteuse en scène et directrice  du Théâtre de Fortune et ses élèves – L’association provençale Lou Raioulet.

Jacques Brachet







TPM… Silence, on tourne !

20211014 Inauguration Bureau des Congrés et Tournages TPM (c) O Pastor TPM 2

Outil de développement de l’attractivité touristique, économique et culturelle du territoire, le Bureau des Congrès et des Tournages TPM, créé le1er janvier 2021, permet l’élaboration d’une stratégie cohérente et efficace de promotion et de communication destinée aux professionnels de l’industrie cinématographique et audiovisuelle au niveau national et international, ainsi qu’aux organisateurs d’événements et de congrès. Il inscrit la destination TPM dans le nouveau tourisme d’affaires.

Le bureau des Congrès
Le bureau métropolitain des congrès et des tournages constitue une nouvelle porte d’entrée de la Métropole TPM, en complément des 12 communes, pour répondre de façon opérationnelle et accompagner la réalisation des projets sur le territoire afin de faciliter leur réussite : accompagnement adapté des professionnels en termes administratif, hôtelier, restauration, logistique…
Ce bureau est constitué d’un accueil physique place Besagne à Toulon et d’un accueil dématérialisé via un site présentant la destination TPM. Un plan de communication est élaboré et la participation régulière à des salons professionnels dédiés au tourisme d’affaires et aux tournages est mise en place.
Pour être au plus près des projets, le Bureau des Congrès offre un éventail de services sur mesure.
Promouvoir la destination auprès des organisateurs en France et à l’étranger
Être la porte d’entrée unique sur la destination en matière de congrès et d’événements et livrer du « clé en mains » aux organisateurs de tous ces horizons
Être un interlocuteur privilégié, disponible, pour faciliter l’organisation des événements en qualifiant le cahier des charges et en étudiant sa faisabilité.
Simplifier les démarches administratives
Mutualiser les compétences de tous les lieux et acteurs du tourisme d’affaires et de l’événementiel
Organiser des visites de repérage
Gestion des hébergements, restauration, transports, … un dispositif hôtelier de qualité pour les congressistes.

20211014 Inauguration Bureau des Congrés et Tournages TPM (c) O Pastor TPM

Le Bureau des Tournages
Répondant à l’objectif de développer la filière cinéma et audiovisuelle sur le territoire, le Bureau des Tournages est constitué d’un accueil physique Place Besagne à Toulon et d’un accueil dématérialisé via le déploiement d’un site présentant la destination TPM :
www.congres-tournages-tpm.fr
Ses missions sont de :
Développer et organiser l’offre de décors par la mise en place de partenariat (communes, armées, département…) – TPM est un territoire très apprécié pour ses décors balnéaires mais aussi militaires, ses maisons et demeures XIXe siècle, bénéficiant d’une grande variété de paysages à valoriser.
Faire l’interface entre les sociétés de production et les institutions et apporter une réponse rapide et coordonnée.
Développer des partenariats avec les institutions, les entreprises, les professionnels
Promouvoir le territoire au plan national voire international, via une présence dans des festivals tels que : Salon Paris Images ; Festival de Cannes ; Salon Focus London. Et organiser des «Reper-Tour» auprès de producteurs.
Début 2022, le Bureau des Tournages proposera
Un tiers lieu d’accueil des équipes de production – bureaux, stockage et ateliers ;
Un fonds d’aide à la production cinématographique et audiovisuelle doté de 100 000€ pour soutenir les tournages sur le territoire en lien avec la Commission Régionale du Film.

327781.jpg-c_310_420_x-f_jpg-q_x-xxyxx 5765674.jpg-c_310_420_x-f_jpg-q_x-xxyxx c-est-quoi-cette-mamie
21061090_20131126160114082.jpg-c_310_420_x-f_jpg-q_x-xxyxx 1077055.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx 240422.jpg-c_310_420_x-f_jpg-q_x-xxyxx

TPM Terre de tournages, en chiffres
43 demandes reçues par le Bureau des tournages depuis le 1er janvier 2021 et 16 concrétisations.
Quelques réalisations :
Unitaire TV – 3 jours de tournage – 24 500 € de retombées économiques
La série suédoise Agent Hamilton – 2 jours de tournage – 4 150 € de retombées économiques
Accueil d’un long-métrage en mai au PAM à Saint-Mandrier- 13 jours – 92 640 € de retombées économiques
Film britannique d’époque – 1 mois sur le territoire cet été – Tournages au Pradet, La Seyne et Hyères – Base logistique à Toulon : mise à disposition de bureaux et du Zénith pour le stockage – Plus de 100 000€ de retombées économiques

Quelques films tournés dans la métropole
«Une autre vie» tourné  à Hyères en 2014
«Un homme idéal» tourné à Toulon en 2015
«C’est beau la vie quand on y pense» tourné à la Seyne en 2017
«Proxima» tourné à Carqueiranne en 2019
«C’est quoi cette mamie ?» tourné aux Sablettes en 2019
«Ma famille et le loup» tourné à la Seyne en 2019
«Divorce Club» tourné au Pradet en 2020



Six-Fours – CapSein – Elles sont épatantes !

1

Elles se prénomment Solène, Karin, Magali, Isabelle, Hélène, Michèle.
Et elles ont osé !
Osé quoi ? Poser pour le photographe Daniel Pelcat, seins nus.
Vous me direz que de nos jours, rien de plus banal. Mais il faut savoir que ces femmes émergent toutes d’un cancer du sein.
On sait ce que cette pathologie peut accumuler de sentiments contraires, du déni au doute en passant par la peur de ne pas s’en sortir, de rester mutilée, et ce que ça entraîne de douleurs pour s’en sortir, de la chimiothérapie  à la radiothérapie, sans compter nombre de troubles et d’effets secondaires comme la perte des cheveux par exemple, pour ne parler que de l’effet le plus visible.

4 3

Même entourée de famille et d’amis, la femme est confrontée à la solitude et c’est pour cela que Béatrice Métayer, coordinatrice du réseau CapSein, appuyée par Christine Castello qui en est la présidente et aussi par le maire de Six-Fours, Jean-Sébastien Vialatte et Stéphanie Guillaume, médecin, adjointe à la santé, se sont tous réunis autour de ce réseau.
On en a déjà parlé, celui-ci accompagne les femmes atteintes du cancer du sein dans toutes les étapes, du dépistage à la guérison. Ce qui leur donne beaucoup d’énergie pour appréhender la maladie et beaucoup de courage… et de culot quelquefois comme cette exposition au grand jour de leurs corps malmenés.
Oui, elles ont osé poser pour montrer qu’elles restent d’abord des femmes «normales» , vivantes, debout, gardant toute leur féminité dans cette épreuve traumatisante.
Vendredi soir, dans les jardins de la Maison du Cygne, l’on pouvait rencontrer ces femmes en chair, en os et ainsi qu’en photos et il était à la fois joyeux et émouvant de voir leur sourire et leur pêche.

7 5
6 8

Un sourire de combattantes, mélange de joie, de force, de courage, d’humour aussi et de fierté pour cette lutte de chaque instant, bel exemple de résilience.
Elles peuvent être fières de cette démarche qui, pour paraphraser Neil Amstrong, est un petit pas pour la femme mais un grand pas pour l’Humanité.

10

Stéphanie Guillaume : communiquer, échanger, travailler ensemble.
Le lendemain, même lieu, Stéphanie Guillaume organisait une rencontre qui fera date dans la commune de Six-Fours.
En effet, elle a eu l’idée de réunir tous les médecins, praticiens, spécialistes, pharmaciens, infirmiers, tous les acteurs du médical qui viennent s’installer à Six-Fours.
«On sait – me confie-t-elle – que le secteur médical, entre autre touchant à la médecine générale, est un secteur vieillissant et que dans nombre de secteurs, les médecins se raréfient. Avec Jean-Sébastien Vialatte, maire de Six-Fours nous avons voulu réunir tous ces corps de métiers dont le public a besoin et qu’il doit souvent aller chercher loin de chez lui. Nous avons décidé de les inciter à venir s’installer chez nous en leur offrant des aides comme des mises à disposition de locaux à vendre ou à louer. Déjà nous avons reçu des propositions de gens voulant revenir auprès de leur famille et d’autres ayant envie de s’installer chez nous.
Cette réunion était surtout de mettre en rapport  tous ces nouveau venus, ces acteurs du soin, les présenter afin qu’ils se connaissent et qu’ils puissent travailler ensemble en bonne intelligence.

1 2

Afin aussi de créer un réseau de compétence qui permettra aux six-fournais de pouvoir se faire soigner chez eux plutôt que d’avoir à se déplacer. Aujourd’hui, par exemple, de moins en moins de médecins se déplacent ce qui est un grave handicap pour les malades, que ce soient des enfants, des adultes et surtout les personnes âgées. Il nous faut aujourd’hui une dizaine de médecins libéraux dans un proche avenir. Déjà 29 médecins généralistes et 16 spécialistes  ont répondu présent et cet événement permet de les aider à s’insérer, à faire savoir qu’ils sont là et à les faire collaborer ensemble
Nous travaillons déjà avec des associations comme Sport Adapté Santé 83 animée par Cécile Limier, ou le réseau CapSein créé par Béatrice Metayer  car nous sommes tous concernés par le cancer.

8 7 6
4 5 9

Un tel événement est difficile à mettre en place et je remercie le maire mais aussi Pierre Rayer, directeur de cabinet du maire pour leur aide ».
Passionnée par ce qu’elle fait, Stéphanie Guillaume ne peut qu’être heureuse de cette journée conviviale qui s’est déroulée dans le cadre enchanteur de la maison du Cygne et a permis à tous de communiquer, d’échanger et elle ne compte pas en rester là en envisageant de renouveler très vite cette expérience  en organisant des colloques, des rencontres sur différents thèmes.
Cette grande première est la preuve que la communication n’est pas un vain mot, permettant aux gens de se rapprocher, de se connaître, de pouvoir travailler ensemble… Qui plus est dans une ville on ne peut plus belle et conviviale.
A suivre donc, avec intérêt !

Jacques Brachet





Six-Fours devient pour un mois la ville rose

1

Étrange et sympathique réunion que celle de jeudi, devant le parvis de la Mairie de Six Fours, surmontée d’un immense ganse rose lumineuse  et autour de laquelle s’agglutinaient des dizaines de  gens habillés et masqués de rose, ersatz  d’une soirée vénitienne !
Derrière ces masques, se protégeaient six-fournais, élus venus nombreux, malades en rémission du cancer.
Car cancer il y a toujours et si aujourd’hui l’on peut en guérir le principal est que les femmes se fassent dépister sans tarder. Et cet Octobre Rose a été conçu par le réseau CapSein, né à la Clinique du Cap d’Or grâce à Béatrice Métayer, secrétaire médicale, qui en est la coordinatrice, Christine Castello qui en est la présidente, association  composée de médecins gravitant autour de cette maladie, appuyée par le directeur du Cap d’Or Jean Vérillon ainsi que de Stéphanie Guillaume, médecin et adjointe à la santé de la Mairie de Six-Fours et son maire, Jean-Sébastien Vialatte.

2
Jean Vérillon, Béatrice Métayer, Jean-Sébastien Vialatte,
Stéphanie Guillaume, Christine Castello
5 6 7

Hormis les masques, nombre de gens, donc, s’étaient vêtus de cette couleur de l’espoir.
Ce mois est l’occasion de sensibiliser les femmes au dépistage du cancer qui, pris trop tard, peut encore faire des ravages. Il faut savoir  que ce sont 60.000 nouveaux cas détectés par an, 12.000 en décèdent encore  et qu’une femme sur huit risque de développer un cancer du sein
Stéphanie Guillaume devait préciser la raison de cet énorme ruban rose trônant au faîte de la Mairie, afin que chaque personne y passant devant, pense à se faire dépister car hélas, ça n’arrive pas qu’aux autres.
Christine Castello, Béatrice Métayer et leur équipe de bénévoles, ont également concocté un programme qui se déroulera tout au long de ce mois dans divers endroits de Six-Fours.
A partir du 15 octobre, la Maison du Cygne recevra une exposition à la fois belle et émouvante. En effet, toutes les femmes atteintes du cancer et soignées au Cap d’Or, ont voulu participer à cet événement en se laissant photographier, avec leurs blessures et les traces qui, souvent, ne seront heureusement que provisoire. Il fallait du courage, de la volonté mais aussi beaucoup d’énergie pour oser ce geste magnifique ?

3 4

Une marche rose sera organisée le vendredi 22 octobre à 15 heures, qui partira du parvis du lycée de la Coudoulière pour retourner à la Maison du Cygne, où l’on pourra découvrir cette exposition, avec passage au parc de la Méditerranée.
C’est au Six N’Etoiles, qui joue toujours le jeu des grandes causes, que le réalisateur Alexandre Messina viendra présenter son film «Elles dansent», le jeudi 28 octobre à 20h30. C’est un documentaire qui montre le superbe travail d’une danseuse, Aude, avec les patients du centre de lutte contre le cancer Gustave Roussy de Villejuif. Un film ou rires et larmes se mêlent autour d’un art qui peut faire des miracles et donner un bel espoir.
Beaucoup d’événements se dérouleront durant ce mois rose, belle initiative d’une poignée de gens qui donnent beaucoup de leur temps pour une cause qui concerne tout le monde.

8

Jacques Brachet
Programme sur www.ville-six-fours.fr