Archives pour la catégorie Télévison

Événement – France 2 : Emma Bovary
d’après l’œuvre de Gustave Flaubert
Lundi 13 décembre à 21.05

EMMA BOVARY
Camille Metayer

France Télévisions poursuit la relecture des grands noms de la littérature française, ancienne ou contemporaine comme avec « Germinal », « Le tour du monde en 80 jours », » Les particules élémentaires » mais aussi « Madame Bovary ».
France 2 apporte un regard nouveau au classique de Gustave Flaubert. La fiction éponyme, réalisée par Didier Bivel, prend comme point de départ le procès intenté en 1857 à l’écrivain pour outrage à la morale publique et religieuse.
À l’époque, le roman qui mettait en lumière le désespoir et l’ennui d’une jeune femme romantique malheureuse dans son mariage, prisonnière des conventions sociales de l’époque et coupable d’adultère avait choqué une partie de la société corsetée et conservatrice du Second Empire.

EMMA BOVARY EMMA BOVARY EMMA BOVARY
Thierry Godard – Alexandre Brasseur – Alexandre Blazy

Note d’intention de la direction de la fiction française de France Télévisions
S’emparer de notre patrimoine littéraire est une de nos missions. Se rassembler autour de nos grandes œuvres, nos grands auteurs de la littérature française, et ainsi permettre de ressentir et de partager l’universalité de certains personnages, de certaines histoires, de certaines époques, c’est cela aussi l’enjeu du service public.
Gustave Flaubert, dont nous commémorons la naissance, fait partie de notre patrimoine, de notre histoire commune. Adapter un tel chef-d’œuvre éveille l’envie, la curiosité, le plaisir… Comment rester au plus près de cette jeune femme au destin tragique qui rêve d’un ailleurs ? Comment ancrer résolument Madame Bovary dans la modernité ?
Telles sont les réflexions qui ont accompagné la naissance de notre Emma Bovary, que nous sommes très heureux et fiers de partager avec le public.
Anne Holmes et France Camus

EMMA BOVARY
Julien de Saint-Jean – Camille Metayer – Thierry Godard

Résumé 
1857. Tribunal. L’accusation et la défense sont prêts à s’affronter. Au milieu, Flaubert. C’est son procès. Madame Bovary est jugée coupable pour outrage à la morale publique et religieuse. La plaidoirie débute, puis le roman prend vie. L’histoire d’Emma se déploie sous nos yeux. Le procès nous ramène à la réalité par interstice et anime le débat sur la condition des femmes à cette époque. Quelle sentence pour Flaubert ? Quelle sentence pour elles, pour toutes les Emma ?
Auteurs : Natalie Carter & Eve de Castro
Réalisateur : Didier Bivel
Avec  : Camille Metayer (Emma Bovary), Thierry Godard (Charles Bovary), Grégory Fitoussi (Rodolphe), Laurent Stocker (Pinard), Dominique Pinon (Homais), Alexandre Brasseur (Senard), Laurent Bateau (Lheureux), Alexandre Blazy (Flaubert), Julien De Saint-Jean (Léon), Marie Narbonne (Félicité), Laurent Spielvogel (Juge), Idriss Hamida (Le Curé)…
À noter que vendredi 17 décembre sur France 3, Emma Bovary sera aussi à l’honneur dans « Le cinéma de minuit » avec la diffusion du film » Madame Bovary », signé Claude Chabrol


Inédit – France 2 : l’Art du Crime – saison 5
A partir du lundi 22 novembre à 21.05

L'ART DU CRIME S05

«L’art du crime» fait son retour sur France 2 avec une saison 5 inédite, après le succès d’audience de la saison 4 qui avait rassemblé en moyenne 5 millions de téléspectateurs (19,3 % PdA).
Dans cette nouvelle saison de «L’art du crime», Antoine Verlay (Nicolas Gob), flic brillant mais sanguin, et Florence Chassagne (Eléonore Bernheim), historienne de l’art talentueuse mais fantasque, se confrontent aux passions dévorantes et créatrices de deux immenses artistes de notre patrimoine : Camille Claudel et Eugène Delacroix. Passions qui poussent les deux héros, en écho, à se questionner sur leurs sentiments l’un pour l’autre.
Réalisatrice : Léa Fazer
Scénaristes : Angèle Herry-Leclerc & Pierre-Yves Mora
Avec Nicolas Gob (Antoine Verlay), Eléonore Bernheim (Florence Chassagne), Philippe Duclos (Pierre Chassagne), Benjamin Egner (Alex Prado), Dounia Coessens (Juliette Mariton) …

L'ART DU CRIME S03 L'ART DU CRIME S05

Lundi 22 novembre à 21.05
Episode 1 : Un cœur de pierre
Guests : Barbara Shultz, Florence Pernel, Garance Thénhault
Antoine et Florence doivent d’abord élucider le meurtre d’une riche collectionneuse, grande amie de Pierre Chassagne, passionnée de Camille Claudel. Tandis que l’enquête les entraîne jusqu’au musée Rodin, tous les indices ramènent à la douloureuse histoire d’amour que Camille Claudel a connue avec Auguste Rodin. L’amour blessé peut-il rendre fou au point de tuer ? Serait-ce la clé de l’énigme ?

L'ART DU CRIME S05 5

Et prochainement à 21.05
Episode 2 : Le code Delacroix
Guests : Mathieu Madénian, Fauve Hautot
C’est au musée du Louvre qu’Antoine et Florence démarrent leur seconde enquête. Un homme, grand amateur du peintre Eugène Delacroix, a été assassiné, après avoir admiré le fameux tableau La Liberté guidant le peuple. Seul témoin du drame, Simon, un adolescent aux facultés mémorielles extraordinaires. S’il n’a pas vu le visage du meurtrier, son hypermnésie pourrait néanmoins mettre les enquêteurs sur sa piste. Simon est désormais en danger. Poursuivis par des tueurs, Antoine et Florence doivent prendre la fuite avec lui et le protéger.

L'ART DU CRIME S05


Porquerolles… Des meurtres au soleil

1

Porquerolles pendant les vacances de la Toussaint.
Il fait un temps radieux et l’on se croirait en plein été : Soleil à gogo, mer d’huile… et une longue file d’estivants pour prendre le bateau. Entre les embouteillages pour entrer dans les parkings et la file discontinue sur des dizaines de mètres pour embarquer malgré le nombre de navette qui a triplé il faut une patience extrême et une réelle envie de mettre les pieds sur l’île. Arrivés sur l’île c’est la fiesta : les rues encombrées de gens, les vélos qui vous frôlent de tous les côtés, les effluves de frites, de gaufres, de churros, les bars pris d’assaut, les files d’attente au marchand de glace… Ce n’est pas ce que l’on pourrait imaginer comme vacances idylliques.
Alors, pourquoi me direz-vous, deux toulonnais y viennent précisément à cette époque de vacances ?
Tout simplement parce qu’il y a eu des meurtres !
Rassurez-vous «c’est pour de faux», c’est tout simplement parce que dans sa série «Meurtres à…», une équipe de France 3  s’est installé depuis le 4 octobre pour le tournage d’un tout nouvel épisode judicieusement intitulé «Meurtres à Porqueroles»
Une fois de plus, c’est la réalisatrice Delphine Lemoine, qui a déjà réalisé «Meurtres à Albi, à Mulhouse et à Sarlat». C’est dire si elle s’y connait en tournages de polars.
Une superbe distribution devant son objectif : le beau et charismatique François Vincentelli qu’on ne présente plus tant il passe du théâtre à la télévision avec arrêts au cinéma avec un réel bonheur, la toute jolie Charlie Bruneau, vue dans le Palmashow, dans les séries «En famille», «R.I.S», «Philharmonia».  Tous deux forment le nouveau duo de choc de cet épisode. Ils sont entourés de la belle Nicole Calfan, de l’énigmatique Didier Flamand et de Chrystelle Labaude, héroïne de «Sections de recherches» et en ce moment de «Un si grand soleil».
Une belle équipe donc, qu’on retrouve dans une villa, loin de la foule déchaînée et où entre deux scènes tournées dans une pièce exigüe, ils viennent nous retrouver sur la terrasse au soleil.

3 4
2

Reçus par le grand sourire de la directrice de production Erika Wicke que j’avais rencontrée sur le tournage à Marseille de «Meurtres sur les îles du Frioul» avec l’ami Francis Huster, nous avons très vite été adoptés par l’équipe, dans une ambiance souriante, tous heureux d’être loin des brumes parisiennes, chacun étant tout disposé à passer devant l’objectif d’Alain, mon photographe.
Pour les interviewes, ce sera plus difficile, chacun ayant des obligations de tournage ou familiales comme Charlie Bruneau qui doit s’occuper de son fils malade. Quant à François Vincentelli, malgré des problèmes d’hébergement, car il est si bien à Porquerolles avec son épouse qui attend un heureux événement (Déjà 7 mois !), il prendra le temps de déjeuner avec nous au soleil, devant la mer, rejoint par la réalisatrice Delphine Lemoine, avec qui nous aurons le temps de discuter devant un délicieux repas.
Si le tournage de la matinée s’est passé au calme de la villa, l’après-midi toute l’équipe se retrouvait sur la place de l’île, devant le commissariat, la place ayant été envahie en quelques minutes et l’assistant ayant un mal fou à leur faire garder le silence durant les prises.
Mais en fait, tout se passe dans la sérénité, le sourire, la gentillesse, la patience… Bref, un tournage idyllique !
Vous êtes curieux de connaître l’histoire ?
Le corps sans vie d’une femme de 60 ans est découvert sur la plage de l’Alycastre à Porquerolles. Elisabeth Carlson était une artiste peintre et une figure admirée de l’île. Son corps gisant au pied de la falaise évoque la Lycastre, le fameux dragon de la légende qui a donné son nom à la baie.
Arnaud Taillard (François Vincentelli), le très sérieux substitut du procureur, lui-même enfant du pays, va devoir mener l’enquête avec Charlie Landowski (Charlie Bruneau), une fantasque commandante de police fraîchement mutée de Seine Saint-Denis.
Voilà, vous n’en saurez pas plus, sinon qu’on assistera à un événement : Diane (Nicole Calfan) est emmenée prisonnière sur le continent… Pourquoi ? à suivre !
Un regret, ne pas avoir rencontré Chrystelle Labaude, déjà repartie, avec qui j’ai de jolis souvenirs de tournages sue la série «Section de recherches» et une tournée théâtrale avec un autre ami : Francis Perrin.

5

Retournons donc au déjeuner où nous nous retrouvons à table avec Delphine Lemoine et François Vincentelli à qui je rappelle notre rencontre au festival télé de la Rochelle.
«Delphine, vous voici donc l’auteur d’un quatrième meurtre !
(Elle rit)  C’est vrai et j’en suis heureuse car à chaque fois je découvre un lieu, une région et je tourne à chaque fois avec un binôme qui apporte sa personnalité car le but de cette série est à chaque fois de former un duo,( et non un couple), différent. Et je trouve ça très chouette.
Vous avez commencé comme assistante de réalisateurs et non les moindres : Léos Carax, Cédric Klapish, Nicole Garcia…
Oui, c’est loin tout ça ! Après avoir fait la FEMIS, j’ai fait dix ans d’assistanat, j’ai réalisé entretemps des documentaires, des courts métrages…
Et pourtant vous êtes devenue réalisatrice à la télévision !
Oui parce que c’est là que j’ai reçu des propositions intéressantes, j’ai réalisé des épisodes de «Plus belle la vie», de la série «Tandem», «Crimes parfaits» et cette série de «Meurtres à…» et ça me convient bien.
Il y a encore une cloison entre le cinéma et la télévision ?
Ca à l’air d’un peu changer mais c’est vrai que nous mettre dans des tiroirs, c’est typiquement français. Moi, ça ne me gêne pas car je cherche surtout des sujets de qualité et ce qu’on me propose à là télé est ce que je cherche. Bon, c’est vrai qu’avec la série des meurtres, on m’a encore un peu mise dans le tiroir de «la réalisatrice qui est douée pour tourner des polars», ou encore des unitaires de 90’. Mais ça ne me gêne pas, ça me permets de faire des choses que j’aime.

7 6

Et vous François, qu’en pensez-vous ?
Je pense quand même que ce fossé ciné-télé est en train de s’estomper. On voit de plus en plus d’acteurs dits «de cinéma» passer à la télé parce qu’on leur propose de belles choses.
Mais le contraire n’est pas évident, non ?  Que vous prose-t-on au cinéma ?
(Il rit) Oui, c’est vrai qu’à la télé j’ai tourné des rôles de premier plan, dans des séries et qu’au cinéma, ce sont des rôles de «guest» où je ne tourne que deux ou trois jours. Mais j’ai cette chance d’être avant tout un acteur de théâtre. Donc je joue sur plusieurs tableaux et je ne vais au cinéma que lorsque le rôle, si petit soit-il, m’intéresse. Je n’ai aucune frustration à ce sujet et je vais là où on me propose et où ça me convient. C’est une chance.
J’aime particulièrement les séries qui permettent de prolonger un rôle récurrent, de l’installer dans une histoire, chose qu’on ne peut pas faire en 90’ et même une heure et demi.
Est-ce que le Covid vous a impactés ?
Delphine : Comme tout le monde mais on a eu cette chance de pouvoir continuer à tourner en prenant toutes les précautions d’usage. Tout le monde, même aujourd’hui, porte le masque et seuls les comédiens l’enlèvent pour tourner. J’ai eu quand même une angoisse lors du premier confinement car il fallait se tester tout le temps et on avait pas mal de difficultés pour tourner des scènes de rapprochement. Mais on a pris les mesures nécessaires et on a modifié la façon de travailler.
François: J’ai eu bien sûr les mêmes difficultés que tout le monde mais ce qui a été le plus dérangeant c’est que l’homme de théâtre que je suis n’a plus pu jouer. Et ça, c’était vraiment difficile. Heureusement que le vaccin est arrivé !
Cette année a quand même été fructueuse : deux films, deux téléfilms…
Le premier « Villa Caprice» de Bernard Stora, c’est un second rôle, les stars étant Michel Bouquet, Niels Arestrup, Patrick Bruel. Quant à «Vagabondes» c’est mon pote qui me l’a proposé au dernier moment, ça a été un plaisir de tourner avec Sergi Lopez et il y a une scène d’ouverture qui est très drôle.

8 9

Côté télé…
Il y a eu «Faites des gosses» une série de six fois 52’  avec un rôle récurrent comme je les aime  Avec entre autres Fred Testot, Jonathan Lambert… que des tristes ! On a bien rigolé.
Puis i y a eu «Liés pour la vie» avec Laeticia Milo, Christiana Réali, Antoine Dulery. Une histoire plus grave où une championne d’équitation a un grave accident qui l’empêchera de remonter à cheval. Elle se lie avec un homme dont elle ne sait pas que c’est par lui qu’est arrivé l’accident. C’est une très jolie comédie romantique.
Delphine, avec ces «Meutres à…», vous changez chaque fois de région…
Et c’est ce qui m’intéresse et je travaille beaucoup en amont.
C’est-à-dire ?
Je viens bien longtemps à l’avance découvrir le lieu, la région pour m’en imprégner mais aussi m’imprégner des gens, ce qui pour moi est essentiel. Il faut que je ressente l’ambiance. Par exemple, je suis venue cet été passer ce que j’appelle des vacances-travail à Porquerolles. Nous sommes venus avec la productrice Lola Gans, j’ai repéré tous les lieux qui pouvaient s’adapter à l’histoire mais j’ai aussi rencontré les gens qui vivent sur cette île, qui la font vivre et que j’insère dans l’histoire. Il y a par exemple Carmella, cette marchande de légumes que tout le monde connaît sur l’île, il y a Georges Paul, le seul taxi de l’île, ce sont des gens incontournables qui sont heureux de tourner et c’est pour moi un clin d’œil . Comme il y avait une peintre dans l’histoire, j’ai choisi une peintre qui vit là et j’ai fait avec elle un travail sur la peinture. Ce sont des rôles rajoutés qui donne une complicité entre eux et moi, même si le spectateur ne s’en rendra pas compte».

10 11
12

Jacques Brachet
Photos Alain Lafon
Meurtres à Porquerolles

Réalisation : Delphine Lemoine – Scénario : Anne-Charlotte Kassab & Pierre Lacan
Avec Charlie Bruneau (Charlie Landowski), François Vincentelli (Arnaud Taillard), Nicole Calfan (Diane), Didier Flamand (Hubert), Chrystelle Labaude (Mireille Canovas), Damien Jouillerot (Romain), Maël Cordier (Nevil), Erza Muqoli (Alice), Nancy Tate (Lilibeth), Flora Chereau (Mélanie)

13 14 15

 





France 2 : Lundi 15 novembre 21h05
Soirée continue autour de la fiction « L’Enfant de personne »

Nouvelle mobilisation éditoriale d’envergure en faveur des Droits de l’enfant
du 15 au 21 novembre

L'ENFANT DE PERSONNE

A l’occasion de la Journée internationale des Droits de l’enfant du 20 novembre et dans le cadre de son engagement permanent sur cette question de société essentielle, France Télévisions mobilise l’ensemble de ses antennes, linéaires et numériques.
Dans la ligne de l’impact de ses précédentes mobilisations, qui ont fait bouger les lignes, sensibilisé le public, libéré les paroles et mis en lumière des sujets et des souffrances encore souvent tabous, France Télévisions propose cette année plusieurs programmes événements.
Parmi eux, deux grandes soirées inédites s’articulant respectivement autour de la fiction L’enfant de personne, film choc sur les enfants placés récemment couronné par trois prix prestigieux, et du nouveau magazine de Faustine Bollaert Les temps changent, consacré à « L’enfance abîmée ».
Plusieurs temps forts se succéderont durant cette semaine spéciale.
Nos documentaires, magazines, éditions, plateformes, réseaux sociaux, participeront à cette programmation événementielle, avec des approches éditoriales multiples et innovantes.

L'ENFANT DE PERSONNE L'ENFANT DE PERSONNE

L’enfant de personne
Un film de Akim Isker (90’)
D’après l’ouvrage de Lyes Louffok, avec la collaboration de Sophie Blandinières, «Dans l’enfer des foyers» (Flammarion)
Disponible également en livre de poche, aux éditions J’ai Lu
Scénario : Dominique Garnier et Zoé Galeron
Avec : Isabelle Carré (Agathe), Nawell Madani (Myriam), Andréa Bescond (Jeanne), Yassine Chorfa (Lyes 6 ans), Abdelmadjid Guemri (Lyes 11 ans), Moncef Farfar (Lyes 16 ans), Marie Berto (Frédérique), Arthur Rosas (André), Bruce Dombolo (Djibril), Lila Makhlouf (Leïla), Ilanah Cami-Goursolas (Lisa), Déborah Kuamambu (Naomie) …Certains comédiens et figurants sont des enfants placés, castés dans différents foyers.
Lyes est brutalement arraché à Émilie, la mère d’accueil qui l’a recueilli bébé, et qui désirerait l’adopter. L’enfant se retrouve ainsi confronté à la violence des foyers de l’ASE, qui refuse de couper le lien avec la mère biologique, pourtant incapable de s’occuper de lui. Agathe, la sœur d’Émilie, n’a jamais abandonné l’enfant. Elle va se battre contre le système pour tenter de maintenir un lien avec lui, décidée à le recueillir chez elle pour l’aider à se reconstruire.
La fiction  est adaptée du livre Dans l’enfer des foyers, écrit par Lyes Louffok, ouvrage dans lequel il revient sur son douloureux parcours d’enfant placé à l’Aide Sociale à l’Enfance
Lyes Louffok milite depuis 8 ans pour une meilleure protection des enfants placés et le respect de leurs droits.
En 2016, il est nommé au Conseil National de la Protection de l’Enfance.

L'ENFANT DE PERSONNE L'ENFANT DE PERSONNE

Une fiction événement multirécompensée :
– Prix du meilleur film unitaire
au Festival de la Fiction de La Rochelle 2021
– Prix du Jeune espoir masculin ADAMI
pour Moncef Farfar / Yassine Chorfa / Abdelmadjid Guemri
au Festival de la Fiction de La Rochelle 2021
– Prix Europa 2021 de la meilleure fiction européenne de l’année

A 22.45 : Débat en plateau présenté par Julian Bugier (60 mn)
Enfants placés, enfants abandonnés ?
Invités de l’émission :
Lyes Louffok
Marie Vaton, journaliste. Elle a enquêté pendant 2 ans auprès des travailleurs sociaux de la protection de l’enfance, des familles dysfonctionnelles et des enfants en danger. Enquête qu’elle relate dans son livre Enfants placés. Il était une fois un naufrage, chez Flammarion.
Anne-Laure Maduraud, ancienne Juge des enfants
Annick Moine, ancienne enfant placée, Assistante familiale, Présidente de la FNAF (Fédération Nationale des Assistants Familiaux)

L'ENFANT DE PERSONNE

Après le débat – A 23.40 : Infrarouge – Mes premiers pas d’éducateur (58’)
Hannah, Laure, Halima et Adrien veulent devenir éducateur. Dans une société de plus en plus fracturée, Ils veulent venir en aide aux exclus, à ceux qui souffrent ou dont personne ne veut s’occuper. On ne se lance pas dans ce métier peu reconnu et peu rémunéré par hasard et si leur parcours personnel a construit leur vocation, ils s‘apprêtent à se lancer dans le grand bain. Étudiants à l’Institut Régional du Travail Social de Paris, ils alternent stage et cours. Cette formation les pousse à établir sans cesse des ponts entre la théorie et la pratique, à confronter leurs idéaux, leurs rêves à la réalité du terrain. Car bien accompagner « celui qui en a besoin » est un processus long et à l’issue incertaine et qui passe nécessairement par la découverte de soi.
Présenté par Marie Drucker – Un film de Ketty Rios Palma – Produit par Mélissa Theuriau



France 3 – Mardi 9 novembre à 21
Sophie Cross Série inédite – 3 x 90 min

SOPHIE CROSS

Écriture : Paul Piedfort
Adaptation et dialogues : Marie-Anne Le Pezennec
Réalisation : Franck Van Mechelen
Avec Alexia Barlier (Sophie Cross), Thomas Jouannet (Thomas Leclercq), Cyril Lecomte (Gabriel Deville), Mariama Gueye (Amina Dequesne), Oussama  Kheddam (Fred Fontaine), Wanja Mues (Alexander Brandt), Aurélien Recoing (Olivier Breton), Fred Bianconi (Maxime Lecomte), Olivier Soler (Olivier Marchand), Frédéric Van Den Driessche (Paul Renaud), Naïma Rodric (Estelle Renaud), Frédérique Tirmont (Edith Mueller)…

Sophie Cross, brillante avocate, et son fils de six ans Arthur profitent d’une belle journée dans les dunes de la mer du Nord qui bordent leur maison. Quelques secondes d’absence de Sophie suffisent pour que son fils disparaisse. Le cauchemar commence alors pour elle et son mari Thomas, pourtant commissaire de police, mais impuissant face à ce drame et anéanti de ne pouvoir retrouver leur fils.
Trois ans plus tard, Sophie et Thomas restent dévastés. Alors qu’il est convaincu qu’ils ne reverront jamais Arthur, elle se refuse de perdre espoir et, après une formation, se prépare à intégrer la police afin de retrouver la trace de son fils.
C’est dans l’unité criminelle dirigé par son mari Thomas que Sophie va devoir se faire une place parmi les membres de l’équipe plus ou moins heureux d’accueillir cette nouvelle recrue.

SOPHIE CROSS S01
Alexia Barnier & Thomas Jouannet

Episode 1
A la suite de la disparition d’Arthur, son fils de six ans, Sophie Cross brillante avocate, n’arrive plus à exercer son métier qui la conduit à devoir parfois défendre des criminels. Trois ans plus tard et après avoir passé son équivalence d’officier de police avec succès, Sophie intègre l’unité criminelle dirigée par son mari Thomas. Alors qu’il est convaincu qu’ils ne reverront jamais Arthur, elle refuse de perdre espoir et passe ses nuits à chercher la vérité.
Dès son arrivée au commissariat Sophie doit trouver sa place dans une équipe qui apprécie peu son statut de femme du patron. Sous les ordres du Capitaine Gabriel Deville et avec ses coéquipiers Amina et Fred, Sophie va se trouver rapidement projetée dans une enquête où les meurtres se succèdent étrangement.
Episode 2
Sophie a reçu par mail une photo d’Arthur qui prouverait qu’il est vivant. Méfiante, suite à de nombreuses désillusions, elle enquête en secret sur l’origine du mail sans en parler à Thomas qui pense que cette obsession est destructrice.
Le corps sans vie d’un professeur est découvert sur le parking d’un lycée par sa toute jeune compagne. L’enquête progresse difficilement : entre jalousies, mensonges et secrets de famille, l’équipe tourne en rond, ce qui provoque la colère de Deville. Sophie, à qui on reproche d’avoir joué solo, se heurte à l’autorité.
L’équipe va-t-elle pouvoir se ressouder pour trouver le coupable ? Et la piste d’Arthur va-t-elle confirmer qu’il est encore en vie ?

SOPHIE CROSS S01 SOPHIE CROSS S01
SOPHIE CROSS S01 SOPHIE CROSS S01
Mariama Gueye – Cyril Lecomte – Mark Grosy – Wanja Mues

Episode 3
Désespérée par la perte de la seule piste réelle qu’elle possédait dans la recherche de son fils, Sophie se confie enfin à Thomas qui décide de l’épauler.
L’équipe est chargée d’enquêter sur la mort d’un détective privé. Aucun élément concret ne permet d’avancer jusqu’à ce que le légiste, en livrant son analyse, fasse repartir l’enquête cinq ans en arrière. Mystères, secrets, fausses pistes et IGPN ralentissent l’équipe.
Sophie et Thomas ont trouvé des informations importantes concernant un trafic d’enfants. Arriveront-ils à retrouver leur fils Arthur ?

SOPHIE CROSS S01

France 3 – Samedi 16 octobre 21h05 : Magellan revient !

Inédit – Commissaire Magellan « Mortel refrain »

COMMISSAIRE MAGELLAN

Mathieu Deschamps est un chanteur qui a connu son heure de gloire avant d’interrompre brutalement sa carrière. Si certains de ses refrains sont encore sur toutes les lèvres, il a été un peu oublié. Après des années d’absence, il préparait enfin son grand retour grâce à un nouvel album et une tournée dans toute la France. Mais ce soir-là, alors qu’il finit d’enregistrer son dernier morceau, il est assassiné dans son studio de musique.
Qui en voulait assez à cet homme pour l’empêcher de revenir au-devant de la scène ? Le Commissaire Magellan et le Lieutenant Berraya vont devoir rivaliser de perspicacité pour répondre à cette question et découvrir l’assassin…

COMMISSAIRE MAGELLAN COMMISSAIRE MAGELLAN COMMISSAIRE MAGELLAN
COMMISSAIRE MAGELLAN COMMISSAIRE MAGELLAN COMMISSAIRE MAGELLAN

Réalisation : Stéphane Kopecky – Scénario : Thomas Luntz

Avec Jacques Spiesser (Simon Magellan), Selma Kouchy (Selma Berrayah), Nathalie Besançon (Florence Higel), Franz Lang (Ludovic), Marie de Stefano (Cordélia)…
Guests Anne Caillon (Elsa Deschamps), Eric Boucher (Mathieu Deschamps), Avy Marciano (Stéphane Larrieux), Jean-Pierre Michaël (Gordon), Jade Pradin (Manon Deschamps), Agnès Soral (Barbara), Bernard Alane (Paul Gavrillac)…
Guests Anne Caillon (Elsa Deschamps), Eric Boucher (Mathieu Deschamps), Avy Marciano (Stéphane Larrieux), Jean-Pierre Michaël (Gordon), Jade Pradin (Manon Deschamps), Agnès Soral (Barbara), Bernard Alane (Paul Gavrillac)…

COMMISSAIRE MAGELLAN COMMISSAIRE MAGELLAN COMMISSAIRE MAGELLAN


France 3 – Inédit – Alex Hugo revient

Dès mardi 21 septembre à 21.05 « La voie de l’esprit »
Une collection qui continue de fidéliser un très grand nombre de téléspectateurs.
Après plus de 6 millions de téléspectateurs rassemblés par la collection la saison passée, France 3 propose deux nouveaux inédits dès le 21 septembre.

ALEX HUGO 19

Épisode 19 : La voie de l’esprit 
Au retour d’une course en montagne, Alex sauve Élise d’une tentative de suicide. Cherchant à comprendre les causes de son geste, il découvre que la jeune femme a été victime d’un viol. Le crime remonte à une semaine, mais Élise n’en a aucun souvenir car elle a été droguée et son agresseur a frappé lors d’une soirée en boîte de nuit où tout le monde portait des masques. Alex la convainc de porter plainte et met la rurale et la criminelle sur le coup. Alors qu’Angelo confie la jeune femme aux soins de Thérèse, une vieille amie qui aide les victimes d’agressions sexuelles à surmonter leur traumatisme, Alex mène son enquête et découvre qu’une jeune femme, Ariane Brazac, également présente lors de la soirée, a un comportement étrangement destructeur, signe qu’elle aurait elle aussi été agressée. De leur côté, Dorval et Renart réalisent que l’homme qui a agressé Élise est le violeur en série qu’ils traquent depuis des mois…
Auteur : Julien Guérif – Réalisatrice : Muriel Aubin – Musique originale : David Salkin
Avec  Samuel Le Bihan (Alex Hugo), Lionnel Astier (Angelo), Mikaël Fitoussi (Renart), Marilyne Canto (commissaire Dorval), Fabien Baïardi (Tony Leblanc), Élise Diamant (Marie), Pauline Serieys (Élise), Annick Blancheteau (Thérèse) Florence Muller (Hélèna), Alice Daubelcour (Ariane), Bastien Bernini (Max).

ALEX HUGO 19 ALEX HUGO 19
 ALEX HUGO 19

Prochainement, l’épisode 20 : La fin des temps
Tandis que le cadavre d’un homme est recraché par les eaux d’un torrent, une jeune adolescente sans identité s’est réfugiée dans le chalet d’Alex. Muette, apeurée, elle semble découvrir le monde et la technologie pour la première fois. Est-elle parvenue à s’échapper d’une longue séquestration, ou vivait-elle à l’écart de tous, quelque part dans la montagne ? En tout cas, le danger rôde : une « ombre » semble bien décidée à la récupérer. Alex la prend sous son aile et se lance dans une double enquête. Une recherche de vérité qui va le plonger au cœur de l’univers parfois inquiétant des survivalistes.
Auteurs :  Niko Tackian / Franck Thilliez
Réalisateur Olivier Langlois  – Musique : Jérôme Lemonnier / Alexandre Delilez
Avec Samuel Le Bihan (Alex Hugo), Lionnel Astier  (Angelo), Mikaël Fitoussi (Renart), Marilyne Canto (commissaire Dorval) Fabien Baïardi  (Tony Leblanc), Natacha Krief (Iris), Emmanuelle Galabru (Mathilde Dumont), Nicolas Wanczycki (Éric Brochant)

ALEX HUGO 19


« The Artist » Sur France 2, Culturebox et France.TV

Samedi 11 septembre dès 20h40

the artist

Découvrez les 22 artistes en compétition 
Samedi soir en direct, l’expérience «The Artist» démarre pour 22 auteurs-compositeurs et interprètes !
Aux manettes, Nagui, dans le Jury, Elodie Mermoz, Emmanuel Virot et Clara Luciani, marraine de l’émission et invitée de choix de cette grande première ; et depuis chez eux, les téléspectateurs, qui évalueront eux aussi les prestations des candidats via un système de votes totalement gratuit.

Samedi soir, 22 talents réaliseront une reprise de leur choix, enrichie d’une vraie prise de liberté de réécriture et/ou de recomposition, inspirée de leur univers artistique.
Deux choix s’offriront au Jury et aux téléspectateurs à l’issue de chaque passage : une étoile dorée (J’aime) ou un octogone (Je n’aime pas)
Pour décrocher une étoile du Jury, il faudra convaincre un minimum de 2 juges sur 3. Quant aux téléspectateurs, plus de 50% de votes favorables permettront d’obtenir leur soutien.
Pour la première fois en France, ces derniers pourront voter gratuitement, via Instagram et la page officielle de l’émission @theartistoff ainsi que par SMS au 3 2323 (appel non surtaxé).
Pour nos artistes, l’enjeu de ce premier passage sera de taille : aligner les deux étoiles dorées du Jury et des téléspectateurs pour assurer une place en semaine 2.
Aucune étoile n’entrainera une élimination sur le champ. En cas d’étoile unique, les artistes en ballotage auront une deuxième et dernière chance de faire l’unanimité grâce à une composition de leur répertoire personnel. Mais s’ils n’y parviennent pas ils seront eux aussi éliminés du concours.

visuelcompothertsit

De gauche à droite (haut)
Esken, 22 ans, Valentin, 24 ans, Laura Crowe & Him (duo), 31 et 47 ans
Rouquine (duo), 28 et 44 ans, De grands enfants (duo), 37 et 38 ans Coline Capel, 17 ans, Fils Cara, 26 ans, Félixita, 26 ans, Nikola, 20 ans Alphée, 27 ans
De gauche à droite (bas)
Claire Hardy, 25 ans, Diese, 19 ans, Elisa Erka, 32 ans, Cynthia, 27 ans Bandit Bandit (duo), 26 et 30 ans, Petite Gueule, 34 ans, François Henri, 28 ans, Gabiel Joseph, 25 ans, Anissa al Tmayer, 32 ans, Igee, 23 ans, Mauvais oeil (duo), 28 et 30 ans, Joseph Kamel, 25 ans

Quels artistes réussiront à aligner les étoiles ?

 



France 2 : « Deux femmes »
avec Odile Vuillemin et Agathe Bonitzer

DEUX FEMMES

Lundi 6 septembre 21h05
En 1965, Colette, qui revendique sa liberté de mœurs, est accusée à tort de meurtre par des policiers misogynes.L’affaire est confiée à Anne-Marie, une jeune juge d’instruction timide et réservée. Pourra-t-elle résister au machisme de la hiérarchie judiciaire de l’époque ?
Librement inspiré d’un fait divers réel, ce film raconte le combat convergent et inattendu de deux femmes aux tempéraments opposés.

DEUX FEMMES

Librement adapté d’une affaire qui a défrayé la chronique en 1965,  «Deux femmes» est un film historique qui parle de la condition féminine dans les années 1960, période de notre histoire à la fois proche et si lointaine. On a peine à croire que c’est seulement cette année-là que les femmes ont été enfin autorisées à avoir un chéquier à leur nom L’histoire de ces deux femmes que tout oppose – Colette est une jolie femme aux mœurs libérées, Anne Marie est une juge d’instruction, timide et réservée qui habite encore chez ses parents – est émouvante, touchante et surprenante.
Deux personnages qui, l’une comme l’autre, sont victimes du sort réservé aux femmes dans ces années-là. Une histoire qui fait encore écho aujourd’hui.

DEUX FEMMES DEUX FEMMES

Avec notamment : Odile Vuillemin (Colette Chevreau, Agathe Bonitzer (Anne-Marie Leroux), Aurélien Recoing (Commissaire Faurens), Nicolas Beaucaire (Pierre Chevreau), Pierre Rochefort (Inspecteur Berthelot), Wallerrand Denormandie (Robert Ferrand), Nicolas Wanczycki (Docteur Marcellin), Stephan Wojtowicz (Pierre Selignac) Réalisation : Isabelle Doval
Scénario & dialogues : Stéphane Brisset
Adaptation : Chantal de Rudel & Stéphane Brisset



France 2 – « Les Invisibles »
A partir du mercredi 08 septembre – 6×52’

1

Réalisée par Chris Briant & Axelle Laffont
Une série créée par Olivier Norek, Christian Mouchart, Patrick Tringale
Avec la collaboration de Christophe Joaquin
D’après une idée originale d’Olivier Norek
Écrite par Christian Mouchart &  Patrick Tringale
Avec : Guillaume Cramoisan (commandant Darius), Nathalie Cerda (Marijo), Déborah Krey (Duchesse), Quentin Faure (Ben),  Cécile Rebboah (Angie)…
Special guests : : Élodie Hesme, Jérémie Covillault, Benjamin Egner, Laurence Côte, Adèle Galloy, Édouard Montoute, Virginie Caliari, Bastien Bouillon, Roby Schinasi, Abraham Wapler, Élise Tilloloy, Arnaud Binard, Gaëla Le Dévéhat, Arnaud Lechien.

LES INVISIBLES LES INVISIBLES
LES INVISIBLES LES INVISIBLES

Darius, vif, passionné, un brin magouilleur est le boss des « Invisibles », une brigade à la marge qui gère des enquêtes sur les corps sans identité, sans histoire, sans passé…
Son obsession ? Leur redonner une dignité, une humanité afin que les familles puissent faire leur deuil.
Son équipe ? Marijo, gouailleuse au grand coeur, toujours à râler ; Ben, ancien champion de boxe, gros nounours aux poings sensibles ; Duchesse, petite bourgeoise de 25 ans, brillante mais peu habituée au terrain et Angie qui reconstitue les corps avec un peps malicieux.
Leur mission ? Identifier les corps avant qu’ils ne finissent à la fosse commune.  Un corps calciné, une mariée emportée par les flots, des morceaux de corps à travers la ville… Ils sont mandatés pour reconstituer une vie, une destinée et rendre la justice.

LES INVISIBLES